Réseau d’observation du capelan

La Zone d’Intervention Prioritaire (Comité ZIP) du Sud-de-l’Estuaire, en collaboration avec les comités ZIP de l’est du Québec et le ministère des Pêches et des Océans, aimerait documenter les endroits où le capelan vient pondre sur la rive sud de l’estuaire. Le capelan vient rouler sur nos plages de gravier entre avril et la fin juin. Les dates et les sites de frai peuvent varier beaucoup d’une année à l’autre. On connaît peu les facteurs qui influencent cette activité de ponte ni ce qui détermine le choix par les poissons de certaines plages plutôt que d’autres. Pour mieux comprendre ce phénomène, nous vous invitons à participer à cette cueillette d’information, en prenant soin de nous indiquer les lieux exacts, les dates et heures ainsi que l’intensité de l’activité de frai.

Comment s’impliquer?… rien de plus simple!

Vous pouvez appeler au 1-877-Ça roule (227-6853) sans frais; laissez vos coordonnées et vos observations.

Sensibilisation des jeunes aux mammifères marins en péril dans la commission scolaire Rimouski-Neigette

Ce projet consiste à sensibiliser et à éduquer les jeunes, dans les écoles, à la situation précaire de certains mammifères marins fréquentant le Saint-Laurent. Une trousse éducative sur les mammifères marins fréquentant les eaux de l’estuaire du Saint-Laurent permet la diffusion des connaissances à tout le territoire couvert par la ZIP, ou du moins là où l’on retrouve des mammifères marins. Cette trousse se veut un outil pédagogique permettant aux enseignants d’acquérir des connaissances et des techniques d’apprentissage pour véhiculer les informations aux générations à venir.

2009-2011 Tournée d’information ‘’ Côtes à côtes face aux risques côtiers’’

Six ateliers d’informations et d’échanges sur les risques côtiers tenus en janvier et février 2010 dans la MRC de La Mitis et de Matane furent un grand succès. Dès le mois de novembre 2010 et jusqu’en février 2011, l’équipe du Comité ZIP du Sud-de-l’Estuaire, s’est rendus dans les territoires des MRC de Montmagny, l’Islet, Kamouraska, Rivière-du-Loup, Les Basques et Rimouski-Neigette.

Sensibilisés aux facteurs responsables de l’évolution de la côte et informés des actions réalisées ici et ailleurs, les citoyens connaissent beaucoup mieux les moyens d’intervention afin de prévenir ou d’atténuer les risques liés à l’érosion, à la submersion côtière et aux glissements de terrain, mais aussi les difficultés d’intervention.

En ligne depuis avril 2010, le site internet www.cotesacotes.org est un outil d’information et d’échange avec le milieu. Il contient notamment des sections traitant des facteurs responsables de l’évolution de la côte, des moyens d’intervention, du cadre réglementaire, des pistes de solutions pour prévenir et atténuer le risque ainsi qu’une section interactive pour mieux répondre aux besoins des citoyens. De plus, il regroupe une foule d’informations sur cette problématique et donne accès à des documents et coordonnées de multiples ressources. Des mises à jour seront faites régulièrement afin de représenter la réalité des problèmes liés à l’érosion et à la submersion côtière dans la région.

La réalisation des ateliers s’est fait en partenariat avec le Laboratoire de dynamique et de gestion intégrée des zones côtières de l’UQAR et la MRC de La Mitis et de Matane et en collaboration avec le Centre de recherche sur le développement territorial de l’UQAR, Pêches et Océans Canada, le Comité régional de prévention Bas-Saint-Laurent, Gaspésie, Îles-de-la-Madeleine, sous la coordination de la Sécurité civile et les municipalités participantes.

Ce projet a été réalisé, en partie, à l’aide d’une contribution du programme Interactions communautaires. Le financement de ce programme conjoint lié au Plan Saint-Laurent pour un développement durable, est partagé entre Environnement Canada et le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs du Québec.

Fiches thématique Côtes à côtes

Tournée d’information sur l’habitat du poisson

Ce projet consistait à tenir des séances d’information, en 2003, dans chacune des MRC du territoire du comité. Ces séances visaient d’abord le personnel des municipalités et municipalités régionales de comté (MRC) qui joue un rôle dans la gestion du territoire et de l’application réglementaire. Les réglementations qui visent la protection et la conservation des habitats fauniques aquatiques y ont été présentées par différents intervenants ministériels qui ont le mandat de les appliquer. On y a traités également des habitats fauniques aquatiques et de leurs fonctions, des besoins des espèces qui les utilisent et des activités qui les menacent.

Si l’avenir du Saint-Laurent vous tient à cœur…

Devenez membre du Comité ZIP